Résultat du bac 2015 : les résultats ville par ville

BAC 2015 - Le résultat du baccalauréat 2015 sera disponible gratuitement sur cette page le mardi 7 juillet 2015 à partir de 10h. Découvrez sur Linternaute.com tous les résultats du bac 2015 gratuitement dès leur publication officielle par le ministère de l'Education. Retrouvez la liste des "admis" classés par ordre alphabétique dans chaque académie ou tapez le nom d'un candidat dans le moteur de recherche ci-dessous pour connaitre son résultat au bac.

[Mis à jour le jeudi 2 juillet 2015 à 16h16] Le bac 2015, ce n'est pas fini ! Les lycéens doivent maintenant affronter le verdict des jurys et la potentielle séance de rattrapage. Les résultats des baccalauréats généraux, technologiques et professionnels, seront affichés sur cette page dès leur publication, le 7 juillet 2015, par le ministère de l’Éducation nationale. Pour chaque candidat, la filière (bac ES, bac L, bac S, bac techno, bac pro) est mentionnée avec le résultat au bac. Quant aux résultats de la session de rattrapage, ils sont publiés au fur et à mesure jusqu'au vendredi 10 juillet 2015.

Bac 2015 : suivez l'arrivée des résultats [EN DIRECT]

Cet espace vous permet de suivre l'actualité du baccalauréat et, le jour des résultats du bac 2015, d'être informé en direct des fichiers de résultats livrés par le ministère de l'Education nationale ainsi que de l'avancée de leur mise en ligne. Le meilleur moyen de savoir si les résultats du bac 2015 de votre académie ou de votre série sont tombés ou non. Retrouvez aussi sur Linternaute.com, à partir du 6 juillet, les résultats du brevet 2015.

2 juillet 2015 – 15h58 – Que deviennent les copies du bac ? C’est l’étonnante question posée par le journaliste du quotidien Le Monde, Eric Nunes. Car mardi 7 juillet, la vie active des œuvres (au sens juridique) des candidats sera définitivement terminée. Elles quitteront les centres d’examen pour rejoindre les locaux de l’un des 26 rectorats de France. Là, elles sont conservées pendant un an, afin d’être consultables en cas de réclamation. En effet, chaque candidat à le droit, moyennant 2,50 euros, de voir son travail et les appréciations du correcteur. C’est donc l’an prochain que les copies disparaîtront définitivement de notre monde. Et beaucoup d’entre-elles seront recyclées sous forme de papier… qui pourrait servir à fabriquer d’autres copies !

01 juillet 2015 - 19h15 : les oraux de français ont commencé. Encore un moment de stress pour les élèves de première. Aujourd’hui débutent les épreuves orales anticipées du bac français. Dans cet exercice qui dure 50 minutes (les candidats sont convoqués lors de jours ou d’horaires différents), le lycéen ou la lycéenne est interrogé(e) sur un des textes étudiés en classe lors de l’année. L’examinateur détermine librement la question posée à partir des thèmes mentionnés sur la liste par le prof de Français habituel de l’élève. L’examen inclut 30 minutes de préparation, 10 minutes de réponse à la question et 10 minutes de discussion libre. Parmi les bons conseils : n’oubliez pas de bien lire la question avant de débiter votre cours. Quant aux 10 dernières minutes de conversation, elles demandent à l’élève d’élargir le sujet à ses connaissances en dehors du programme.  

30 juin 2015 – 15h39 : Une épreuve de physique-chimie surévaluée ? Les trois heures et trente minutes ont visiblement tourné à la bérézina. L’Union de professeurs de physique-chimie a écrit au ministère de l’Education pour dénoncer une "modification des barèmes" appliqués dans la correction de l’épreuve des séries S. En effet, les lycéens ont visiblement buté sur le sujet du bac 2015, faisant baisser les notes moyennes à un niveau déraisonnable selon les premières copies ayant servi de test dans l’académie de Rennes, traditionnellement considérée comme bonne élève. Du côté de la rue de Grenelle, il a donc été décidé de modifier l’évaluation. Le nouveau barème a été envoyé aux profs vendredi dernier. Sans doute une bonne nouvelle pour les candidats...

BAC 2015 : LE GUIDE

Le grand jour était fixé au mercredi 17 juin ! Comme chaque année, les épreuves du bac 2015 viennent achever l'année scolaire en France et le parcours des lycéens de terminale. Il concerne également les élèves de première, qui passent certaines épreuves de manière anticipée (comme le français). Jusqu'au 24 juin, date de fin des épreuves de la première session du baccalauréat 2015, 680 000 candidats ont planché sur une demi-douzaine de sujets.  

Les résultats du bac 2015

Les résultats du bac 2015 seront publiés à partir du mardi 7 juillet, sur le site de l'Education nationale, mais aussi sur un ensemble de sites d'information (dont Linternaute.com) ayant passé convention avec la rue de Grenelle pour les diffuser. Sur Linternaute.com, les résultats seront publiés par académie et par ville. Par ailleurs, un moteur de recherche vous permettra de retrouver rapidement un nom parmi les admis. Attention ! Seuls ceux-ci verront leur nom s’afficher. Les noms des candidats ayant échoué à la première session ou étant soumis au rattrapage ne peuvent pas être communiqués. Les lycées d'appartenance de chaque candidat ne sont plus, eux non-plus, rendus publics par le ministère depuis 2012 pour éviter la stigmatisation de certains établissements. Enfin, chaque candidat doit expressément autoriser en début d'année la publication de son nom dans la liste des admis via un document signé.

Par académie

En vidéo - les résultats du bac : tout comprendre

Les sujets du bac 2015

Quels sont les sujets qui risquent de tomber au bac 2015 ? Comme chaque année, les pronostics sont nombreux et s’avèrent plus ou moins fiables. Si rien ne garantit que les thématiques citées ci-dessous soient abordées dans les copies, le Web et les couloirs des lycées regorgent de "sujets probables".
En maths, il est difficile d’anticiper quel le sujet star. Pour les S, l’algorithmique devrait faire partie du bagage des lycéens, tout comme l’analyse (suite, dérivations…). Les L pourraient pour leur part plancher sur fonctions, matrices et graphes. En physique-chimie, les lycéens de section S seront probablement interrogés les ondes (qui devraient déjà "tomber" l’an dernier, selon les pronostiqueurs), tandis que le thème de l’environnement fait également partie des favoris. En SVT, les scientifiques risquent d’affronter la réaction immunitaire, la géothermie ou la biologie végétale. Les ES pourraient faire face à l’économie du développement durable, à la justice sociale ou au travail en S.E.S. Le théâtre et la poésie devrait pour leur part occuper les littéraires.

Les dates du bac 2015

La tradition est respectée. C’est en effet la philosophie qui sera la première matière abordée pour toutes les séries générales et technologiques, le mercredi 17 juin 2015 dès 8 heures du matin. Le lendemain, c’est l’histoire-géographie qui est au menu des filières générales pendant quatre heures. Les après-midis des deux premiers jours sont libérés pour permettre repos au grand air ou révisions de dernière minute. Les élèves de première rentrent en scène le vendredi 29 juin de 8 heures à 12 heures pour leur épreuve de français. Entre 14 heures et 17 heures, les terminales planchent sur leur LV1 (langue vivante 1). Les épreuves reprennent le lundi 22 juin avec des disciplines spécialisées par série : les S s’attaquent au mathématiques, les ES planchent sur les sciences économiques et sociales et les L affrontent l’épreuve de littérature. Le lendemain, les S sont testés en physique tandis que les autres séries passent une épreuve de sciences. L’après-midi du mardi 23 juin est consacré aux LV2 étrangères ou régionales. Le dernier jour, mercredi 24 juin, les programmes divergent. En S, la journée est consacrée aux options : Sciences de la vie et de la Terre, Écologie, agronomie et territoires ou Sciences de l’ingénieur. En L, les lycéens doivent plancher sur les arts, le grec, le latin ou les mathématiques. Enfin, les élèves de ES passent une épreuve de mathématiques.

Qui choisit les sujets du bac ?

Le choix des sujets du baccalauréat 2015 a débuté il y a près d'un an et a suivi un long processus. Dès le mois de mai de l'année précédente, le ministère de l’Éducation nationale a confié aux académies l'élaboration des sujets. En juin, soit un an presque jour pour jour avant les épreuves, des commissions d'élaboration et de choix des sujets, présidées par un inspecteur général de l’Éducation nationale et un universitaire et composées de profs, ont commencé à plancher sur les thématiques et problématiques qui devront être soumises aux élèves. De la rentrée jusqu'à la fin de l'année 2014, les sujets ont été élaborés puis soumis à d'autres professeurs de lycée qui ont du noircir leur copie dans un temps plus court que celui qui sera accordé aux élèves de terminale le jour de l'examen. Le but : affiner chaque question et juger de sa compréhension et de sa "faisabilité". Des recommandations ont ainsi pu être émises pour chacun des sujets du bac 2015 jusqu'en février, avant que le recteur ne choisisse les sujets définitifs en mars cette année.

EN VIDEO - Bac 2015 : le parcours très confidentiel des sujets

Comment sont corrigées les copies du bac ?

La correction des copies du bac 2015 se fera comme chaque année directement via les enseignants, mobilisés pour l'événement pendant une dizaine de jours dans toutes les académies de France. Dès le lendemain de l'épreuve, les professeurs correcteurs sont invités à retirer les copies de la matière qu'ils enseignent dans des centres spécifiques, où elles ont été réparties de manière aléatoire, puis de les ramener chez eux pour la correction. Les correcteurs sont rémunérés à la copie (5 euros) et doivent suivre une grille de notation extrêmement stricte, élaborée en même temps que les sujets. Des "réunions d'entente" avec des "enseignants référents" auront aussi eu lieu en amont pour guider les correcteurs, faire passer des consignes ministérielles et éviter les dérapages. Une ligne téléphonique est aussi mise à leur disposition avec au bout du fil des professionnels de l'académie de rattachement en cas de doute ou de question face à une copie. Une date butoir est fixée pour la remise des corrigés avant la mise en place des "réunion d'harmonisation".

Les réunions d'harmonisation sont souvent pointées du doigt car assimilées à un dispositif de "lissage", voire de "nivellement" des notes. Dans la pratique, elles permettent de confronter l'ensemble des correcteurs pour évoquer les grandes tendances qui se dégagent des copies, parler en effet des écarts de notes et revenir sur des problèmes concrets rencontrés lors de la correction. Il arrive que des copies soient lues à haute voix pour trancher les cas les plus délicats. A la clé : certaines modifications de notes, le plus souvent à la hausse, peuvent être accordées pour pallier les "divergences de notation", les appréciations personnelles et s'assurer du traitement équitable des candidats.

Comment fonctionne le rattrapage du bac ?

Pour le bac 2015, les rattrapages auront lieu jusqu’au vendredi 10 juillet 2015 pour tous les candidats dont la moyenne est comprise entre 8 et 9,99/20 à l’issue de la première session. Officiellement, ce processus est nommé : "épreuves du second groupe". Chaque candidat devra choisir deux épreuves à repasser pour récupérer un maximum de points, au même coefficient qu'à la mi-juin. Les rattrapages consistent en deux oraux de 40 minutes (dont 20 de préparation) pourtant sur deux matières différentes. Les notes sont communiquées le jour même de l'épreuve et le dossier scolaire de l'élève est examiné par un jury pour déterminer si le bac lui sera accordé ou non. Les notes du rattrapage remplacent alors les notes obtenues à l'écrit (sauf si celles-ci sont moins bonnes que lors de l'épreuve sur table) : la stratégie la plus habile consiste donc à choisir des épreuves à fort coefficient. Entre 15 et 20 % des élèves vont au rattrapage chaque année et les deux tiers de ces  finissent avec le bac en poche. Les élèves échouant au bac mais présentant une moyenne supérieure à 8/20 se voient remettre un certificat de fin d'études secondaires (pour le bac général) ou un certificat de fin d'études technologiques secondaires (pour le bac technologique), ou certificat de fin d'études professionnelles secondaires (pour le bac professionnel).

La triche au bac et les sanctions

Bon à savoir. La triche au baccalauréat est considérée en droit français comme une fraude et peut donner lieu à des sanctions, non seulement "disciplinaires", mais aussi "pénales". Antisèche sur la main, glissée dans des vêtements ou dans une trousse : si un surveillant surprend un élève en train de tricher lors d'une épreuve, il doit en informer le chef du centre d'examen qui peut, soit expulser directement le tricheur, soit le laisser continuer après saisie des preuves matérielles de la fraude. L'incident sera ensuite reporté sur le procès-verbal transmis au rectorat. Généralement, les expulsions n'ont lieu qu'en cas d'usurpation d'identité ou de perturbation réelle de l'épreuve par le fraudeur.
Une commission de discipline est chargée à la fin des épreuves d'examiner tous les cas litigieux. Les sanctions peuvent aller du blâme à l'interdiction de s'inscrire dans un établissement d'enseignement supérieur. L'annulation de l'épreuve (équivalente à un 0/20), la privation d'une mention, ou l'interdiction de repasser le bac (jusqu'à 5 ans) peuvent aussi être prononcées. Cette sanction peut être complétée par une sanction pénale allant jusqu'à 9 000 euros et 3 ans d'emprisonnement. En attendant le verdict, le candidat concerné, n'a pas accès aux résultats de ses épreuves.
Au total en 2013, 469 fraudes avaient été signalées et 325 sanctionnées. 36,5 % concernaient l'usage de téléphones portables (en 2013, toutes les académies étaient équipées de détecteurs de téléphones portables répartis dans les centres d'examen de manière confidentielle), 29 % l'utilisation d'antisèches et 7 % la communication entre candidats. 10 % des fraudeurs ont écopé d'un simple blâme, moins de 10 % ont été interdits de passer des examens pendant un à deux ans. EN VIDEO - Fiches, bibliothèque... Qu'est-ce qui est le plus efficace pour réviser ?


Actualités Baccalauréat

Resultat du bac 2015 : ces couacs qui risquent de plomber les résultats

Dossiers Baccalauréat

Baccalauréat Également cité dans

Autour du même sujet